Chateau-Gaillard : la communication municipale passe à l’ère du tout numérique

À Château-Gaillard et dans 6 autres communes, une application va permettre de recevoir directement sur son téléphone les informations municipales.

Un test, qui s’il s’avère satisfaisant, pourrait s’étendre à l’ensemble des communes du territoire intercommunal.

C’est encore une petite révolution pour les municipalités : plus besoin de sonner le tocsin, de faire battre le tambour par le garde champêtre ni de distribuer des papiers dans les boîtes aux lettres. Désormais, c’est par l’intermédiaire de leur téléphone portable que les citoyens recevront les différentes alertes et informations de la mairie. L’objectif est d’offrir une méthode d’information gratuite pour les citoyens, sans publicité, sans inscription et respectueuse de la vie privée, disponible vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept. C’est l’application “Illiwap” qui a été choisie pour équiper les cinquante-trois communes de la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain. Vendredi matin, en mairie de Château-Gaillard, une formation a été dispensée aux représentants, élus ou fonctionnaires municipaux, des sept municipalités pilotes retenues dans le cadre de la mise en place du système. Outre Château-Gaillard, les communes d’Ambronay, L’Abergement-de-Varey, Saint-Denis-en-Bugey, Saint-Vulbas, Villette-sur-Ain et Châtillon-la-Palud, sont concernées. Les représentants de ces municipalités ont ainsi découvert les principes de fonctionnement. Chaque commune possédera un code Illiwap unique sous la forme d’une adresse “@mon code” (en général le code postal ou le code INSEE de la commune). Le citoyen télécharge ensuite l’application, ce qui lui permet de recevoir les informations émises par la municipalité directement sur son smartphone. Les mairies peuvent créer autant de stations qu’elles le souhaitent (crèches, écoles, associations …), de façon à être en mesure de diffuser les informations de manière ciblée. Enfin, il est aussi possible d’envoyer des messages géolocalisés sur un secteur précis de la commune.
Le coût de cette innovation est relativement modeste : à partir de 80EHT par an pour une petite commune, tout compris. Enfin il convient de souligner que l’anonymat des utilisateurs est rigoureusement garanti par un algorithme spécifique

Bugeycotière.fr du 18/06/2018

Partenaires

Vous recherchez un levier de croissance et vous êtes acteur auprès des collectivités ?

+33 4 77 92 30 02